En vrac, tout ce qu'évoque le boulevard Chave  

   Fernandel est né au 74

Le tramway

       Un petit extrait *** Pour gagner la lointaine banlieue, Raoul acheta un billet de seconde classe à la Compagnie du Chemin de Fer de l’Est de Marseille. Le nom était bien pompeux pour une ligne qui ne dépassait pas huit kilomètres. Son siège se situait au sous-sol du bâtiment abritant la Bourse du Travail, Marché des Capucins, à deux pas de la rue Cannebière. Depuis deux ans, la compagnie exploitait un mode de transport révolutionnaire que la municipalité avait offert le 23 décembre 1893 comme un cadeau de Noël aux Marseillais. Il s’agissait d’un chemin de fer souterrain, unique en son genre, qui passait en tunnel sous la colline couronnée par la Plaine-Saint-Michel pour déboucher à l’air libre sur le boulevard Chave. Il le parcourait dans son entier, desservait la petite gare de La Blancarde et achevait son parcours devant le cimetière Saint-Pierre, le plus grand de la ville. Comme il n’était pas question - le tunnel mesurant plus d’un kilomètre - d’utiliser une locomotive à vapeur classique dont la fumée eut asphyxié les usagers, on avait acquis des locomotives sans foyer Lamm et Francq, fonctionnant grâce à un réservoir d’eau portée à 200°, saturée de vapeur. Elles tiraient un train de deux ou trois wagons selon l’affluence. Raoul Signoret suivit avec intérêt la manoeuvre de la locomotive de la rame qui venait d’entrer Gare de l’Est. Elle se rechargeait en vapeur auprès d’un générateur, puis, grâce à une plaque tournante située en tête de ligne, elle regagnait maintenant, par une voie parallèle, la queue du convoi, qui, grâce à elle, redevenait la tête, lors du voyage retour. Le chef de train attendit que ses wagons fussent suffisamment garnis pour donner le signal du départ à l’aide d’une petite trompette criarde.***

Information primordiale !
 C'est à l'école de la Croix rouge, au 208 boulevard Chave
que j'ai fait mes études d'infirmière.
On l'appelait l'école du Camas (il faut que je cherche pourquoi!)
Nous faisions une partie de nos stages dans la clinique du même nom.
L'école a fusionné avec St Joseph et la clinique n'existe plus.


 dictionnaire des Marseillais:

**Chave (André) (Marseille, 12 avril 1799 - 14 août 1868)

Le boulevard Chave et le quartier qui l'entoure sont nés sous la Monarchie de Juillet d'une initiative des frères André et Nicolas Chave, propriétaires d'un vaste terrain au quartier alors agricole du Camas, sur le revers du plateau Saint-Michel, dans lequel ils souhaitaient créer la " Cité Bergère ". Le conseil municipal ayant refusé en 1831 ce projet, les deux promoteurs s'entendirent avec leurs voisins, Terusse, Mérentié et Rougier, pour tracer à travers l'ensemble du Petit Camas un gigantesque lotissement aux rues rectilignes, auquelles ils donneront leurs noms. Cette réalisation, qui allait s'avérer une réussite assez rare dans l'urbanisme marseillais, fut autorisée par ordonnance royale du 25 avril 1841. " Chavopolis " fut d'abord brocardée par les marseillais et Barthélémy se demande dans Marseille, petite revue d'une grande ville combien d'années seront nécessaires avant que :
"La ville Chave, en vain numérotée,
Transformant en quartier ses désertes cloisons
Voit au lieu de poteaux s'élever des maisons ?**