Depuis que l'hôpital psychiatrique s'est installé Boulevard Baille, on rencontre des passants pas tout à fait comme les autres, on les reconnait à leur sourire, leur démarche et leur voix transformés par les neuroleptiques.

Il y a quelques jours, deux d'entre eux se sont rencontrés et ont échangé des voeux. 

1"Je te souhaite tout ce que tu désires et plus encore!"

On ne peut rien souhaiter de mieux.

element_feux_11